Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 08:19

Notre pays manque de confiance en lui. Nul doute que ses gouvernants -et j'en fait partie- en portent une part de responsabilité. Le débat républicain est légitime, dès lors qu'il est sérieux, adossé à des réflexions construites et qu'il dépasse la forme et l'écume des choses comme la qualité du rasage d'un Ministre ou l'esthétique de ses vêtements. Là n'est pas le propos du jour.

La sinistrose des français est largement entretenue par la curieuse habitude de mettre en avant les prévisions pessimistes qui font des titres racoleurs, alors que l'on fait peu de cas des constats parfois plus rassurants qui se nichent la plupart du temps dans des brèves "en bas de page".

J'en vis des exemples tous les jours avec certains organes de presse : Les prévisions de croissance, d'inflation, de déficit public, du chômage ..., publiées tantôt par l'OCDE, la Commission Européenne, l'INSEE, EUROSTAT, la Banque de France, nos services du Trésor, telle ou telle agence internationale ou nationale..., à horizon trois mois ou trois ans, faisant l'objet de révisions périodiques, remplissent des pages de journaux avec un aplomb dépassant l'entendement.

La grosseur des titres est proportionnelle au degré d'angoisse suscité. L'opposition politique du moment en profite pour prédire systématiquement les pires catastrophes budgétaires et sociales et dénoncer l'incapacité des gouvernants à obtenir des résultats.

La vérité commande de dire que les constats, notamment dans leur aspect budgétaire dont j'ai la charge, nécessitent du temps pour être "consolidés". L'INSEE, le comptable national indépendant, publiera le 25 mars prochain les résultats du PIB et du déficit public de 2015. Ces chiffres pourront d'ailleurs être corrigés bien plus tard, en fonction des "remontées" comptables qui se feront ! L'an dernier, le déficit public calculé à 4% dans un premier temps, a été revu à la baisse plusieurs mois plus tard à 3.9% dans l'indifférence générale.

Tout cela pour illustrer l'humilité et la prudence que nous devons avoir devant les prévisionnistes de tout poil.

C'est la lecture de mon quotidien régional ("Le Républicain Lorrain ") de ce matin qui me conduit à ce rappel. Le titre d'un article attire mon regard entre deux volutes de ma tasse de café matinale : "HAUSSE ANNONCEE DU PRIX DES CARBURANTS".

Aurai-je loupé un épisode, oublié de lire une des nombreuses notes qui arrivent sur mon bureau tous les jours ?

Avant d'appeler mon cabinet sur le champ pour vérifier, je lis l'article et y découvre d'abord qu'il s'agit là d'une étude de l'UFIP, l'Union Française des Industries Pétrolières, organisme très respectable qui semble désintéressé (Lol) et surtout bien connaître le sujet.

Je lis : "probable rebondissement important des prix à moyen terme".

Je respire difficilement en m'interrogeant sur le sens des mots "probable", "important" et "moyen terme".

La suite évoque entre autres l'une des causes de cette hausse annoncée : les taxes. L'UFIP semble au moins aussi au courant que le Secrétaire d'Etat au Budget et connait la politique fiscale à long terme.

La fin de l'article révèle le sens des mots qui occupent mon esprit encore endormi : "l’UFIP projette un prix du gazole à 1,80 euro en 2030". Voilà enfin du concret et du précis. Ce n'est pas en 2031 ni en 2029, ce n'est pas 1.81 ou 1.79., c'est en 2030 et 1.80. Promis, juré, croix de bois croix de fer, ce n'est en tout cas pas avant 2017 ou 2018 !

Je n'ai pas eu le temps de rechercher les prévisions de l'UFIP d'il y a quelques années. Elles avaient sans doute averti de la baisse du brut de plus de moitié et prévu début 2016 un gazole autour d'1 euro !

J'ai repris un second café un peu apaisé.

J'espère être encore de ce monde en 2030 pour vérifier.

J'imagine que d'ici là, l'UFIP aura refait d'autres prévisions.

Il est probable que des gouvernements successifs auront revu la politique fiscale.

Je souhaite qu'aucun conflit n'aura ravagé le Moyen Orient ou d'autres contrées productrices de brut.

Je crois que l'hydrogène pourra le plus vite possible remplir les réservoirs de véhicules propres.

En attendant, bien des lecteurs parfois pressés d'aller au boulot n'auront retenu que le titre angoissant : "HAUSSE ANNONCEE DU PRIX DES CARBURANTS".

Je crains qu'à la cantine, à midi, certains en parlent en maudissant ces irresponsables au Gouvernement.

Inutile de démentir : c'est vrai, c'était dans le journal ce matin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

ZECCHIN 29/03/2016 14:08

veuillez bien vouloir me permettre cette publication dans votre groupe afin de partager et étendre nos services d'aides. nous sommes des particuliers dans le domaine des finances avec des années d'expérience.

l'objectif de nos experts est de venir en aide aux personnes en besoin d'argent et pour cela nous mettons nos services au profit de toute personne. dans le but d'élargir nos activités et de donner une opportunité de réalisation à tous, nous octroyons des prêts d'argent à toutes personnes désireuses ou ayant des difficultés financières pour achat immobilier, réalisations de projet agricole ou autres, projet de construction, et autres type 2% au remboursement prèt donc nous autorisons les prêts a partie de 500 € à 10.000.000 € si notre offre vous intéresse veuillez nous contacter adresse mail :zecchin.cle@gmail.com

berclos 11/03/2016 12:26

Oui le repu parle de beaucoup de choses, souvent justes, mais Mr Eckert allez faire le plein de votre véhicule de fonction et vous constaterez qu en effet les prix sont à la hausse.

Mais suis je stupide, là où vous êtes ces besognes ne sont pas de votre ressort.


Cordialement des Lorrains fatigués de vos declarations

Christian Eckert 11/03/2016 13:54

Je fais mes courses personnellement -j'aime les faire- et le plein régulièrement le samedi. Le plus souvent au Super U de Fontoy. J'y croise beaucoup de monde. Je n'ai pas de véhicule de fonction en Lorraine. Une Laguna et une C3. Je connais les prix, du gazole et du reste. Depuis deux ans environ, les prix des carburants ont fortement diminué. Le fioul aussi. Même le gaz. C'est un fait, même si cela n'est pas le résultat de la politique du Gouvernement. C'est dû au marché mondial...Je ne suis pas certain que cela durera. Je ne suis pas sûr du contraire non plus.