Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Elections départementales dans le Nord de la Meurthe et Moselle

23 Mars 2015 , Rédigé par Christian Eckert

Les élections départementales viennent de livrer leur verdict du premier tour dans la 3° circonscription de Meurthe et Moselle, dont j'ai été le député de 2007 à 2014.

Essayons d’abord d’en tirer quelques analyses avec le maximum d’objectivité, exercice toujours difficile lorsqu’on est soi-même engagé dans la vie politique.

Le premier élément incontestable concerne la participation au scrutin. Pour les quatre cantons de notre sixième circonscription (Longwy 35,2%, Mont-Saint-Martin 42,1%, Villerupt 40,8% et Pays de Briey 42,4%), elle est très largement inférieure à la moyenne de Meurthe et Moselle (48,2%) et à la moyenne nationale (50,2%). Ce n’est pas la première fois, et il faut s’interroger. Ce phénomène est souvent constaté dans les zones frontalières, particulièrement là où les travailleurs frontaliers sont nombreux et pourraient se montrer moins sensibles aux politiques locales voire nationales. Le même phénomène est d'ailleurs observé dans les cantons frontaliers de Thionville, Yutz et Algrange.

Le second constat est aussi factuel. La droite institutionnelle est partout éliminée. Elle n’aura aucun élu dans le Nord du département. Elle en avait un seul dans l’ancien canton de Longuyon. Observons néanmoins que son éviction dès le premier tour à Longwy est sans doute la conséquence de la présence de deux candidatures concurrentes. La droite classique n’a donc pas de quoi se réjouir de ses résultats dans notre circonscription.

Il convient aussi de noter que les candidats du Front National se qualifient partout pour le second tour. Ils arrivent même en tête dans le Pays de Briey (entre autres à Briey, Piennes, Trieux, Mercy le Bas) avec 35% des suffrages (comme dans le canton voisin de Jarny avec 32,1%). Ce phénomène déjà connu ailleurs gagne notre territoire de façon inquiétante pour ceux qui, comme moi, considèrent que les idées et les propositions de ce parti flattent les plus bas instincts de l’Homme.

Le Front de Gauche (ou apparentés) se qualifie dans trois des quatre cantons, est nettement en tête à Villerupt et Mont-Saint-Martin et est éliminé à Longwy. C’est un résultat conforme à son implantation antérieure dans ce type d’élection. Il avait 5 élus parmi les 7 sortants (1 socialiste et un divers-droite). Il pourrait, avec le nouveau mode de scrutin, en avoir 6 sur 8. C’est incontestablement un bon score. Le soutien objectif du Maire de Briey dans le Pays de Briey voire au-delà y a contribué, mais cela n’est pas le seul élément.

Le Parti Socialiste, absent dans le canton de Mont-Saint-Martin, ne réalise pas un bon résultat dans le reste de la circonscription. Si Sylvie Balon et Christian Ariès sont arrivés assez largement en tête à Longwy, nos autres candidats ne se qualifient pas pour le second tour. La notoriété des sortants, leurs soutiens locaux et surtout le poids de la difficile politique du Gouvernement auquel j’appartiens ont été autant de handicaps qui relativisent cet échec et donnent plus de valeur au bon score obtenu à Longwy. Merci à nos candidats sur Villerupt et Briey de s'être bien battus et d'avoir posé des bases pour l'avenir.

Ces constats, qui ne manqueront pas d’être commentés et sur-interprétés (une phrase, un mot… sortis du contexte peuvent toujours faire bondir), me semblent être assez factuels.

Moins factuels et plus subjectifs sont les enseignements que l’on peut en tirer :

Le score de mon Parti à ces élections impose de ma part une implication plus forte sur le territoire. Même pris par mes fonctions actuelles, je dois néanmoins, avec mes amis élus sur la circonscription, avoir une expression et une présence plus régulières (Au passage j’indique que les rumeurs qui me parviennent de partout sur mon départ de la circonscription et la mise en vente de ma maison sont pure invention !). Sur l’intercommunalité en devenir, sur l’explication de nos politiques nationales, sur l’écoute et le soutien aux projets, il faut que chacun puisse percevoir la différence des socialistes.

Au-delà de ma personne - qui reste secondaire - il faudra bien faire le constat de l’absence de politique alternative crédible et durable. Certes le Front National surfe sur la vague d’une sortie de l’Euro, d’un refus de l’Europe et d’un repli identitaire anti-assistanat appuyé sur l’exclusion qui dévasteraient nombre de ses électeurs qui ne s’en rendent pas compte. Le Front de Gauche croit à une politique de relance qui ne tient pas compte des marges budgétaires inexistantes. Mais ce débat mérite d’être approfondi et tranché. Le Gouvernement de notre Pays l’assume, sans remettre en cause les solidarités héritées de l’histoire sociale. J’en fais partie. La droite classique se cherche et reste dans la critique populiste quand elle ne court pas derrière le Front National.

Et puisqu’il s’agit d’élections départementales, notre département doit et peut rester à Gauche dimanche prochain. Il a été présidé pendant plus depuis 1998 par Michel Dinet, qui a su mettre en œuvre bien des politiques solidaires des hommes et des territoires. Mathieu Klein, qui a pris le relais, peut et doit en rester l’animateur. Les élus Front de Gauche feront, comme ils l’ont toujours fait dans les moments décisifs, le choix de l’union à Gauche. L’élection de candidats du Front National doit être évitée à tout prix. Il y a donc toutes les raisons pour que dimanche prochain, nous nous mobilisions dans les quatre cantons. Il faudra évidemment voter pour les candidats qui restent en lice contre le Front National (Socialistes ou Front de Gauche) et qui prennent l’engagement de rejoindre la majorité départementale de Mathieu Klein.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Courant 24/03/2015 10:24

Monsieur le Ministre, il est clair pour tout homme de gauche lucide que la montée du FN résulte du fait que les Français ne voient plus la différence entre la politique menée par un gouvernement PS et la politique menée par un gouvernement UMP. C'est la même logique, la soumission aux mêmes contraintes comptables et financières. La gauche qui doit être porteuse d'un projet et d'une espérance n'a plus quand elle s'appelle le PS que celui de gérer dans le cadre existant. Nous n'avons pas élu FH et votre majorité pour cela. Puisque la gauche radicale ne sait se faire entendre, c'est le FN (et l'abstention) qui recueillent "les fruits" de cette situation. Faites une autre politique et vous verrez que ça changera. Pour ma part je ne voterai plus PS -mais écolo ou PDG quand c'est possible, nul ou blanc dans les autres cas.

Gardinetti 24/03/2015 06:50

Monsieur le Ministre,
Votre analyse est objective, mais vous n'allez pas assez loin concernant le pourquoi de la montee du FN en Lorraine. Je suis de gauche et sans le savoir nous avons tout deux un ami en commun. Il etait assureur a Mancieulles et aujourd'hui, il est en retraite. Si je me permet de vous dire cela, c'est qu'ayant une sensibilite politique autre que la notre, cet ami, fait le meme constat que moi sur le pourquoi de la montee du FN en Lorraine et en France plus particulirrement.
Les fausses promesses concernant la non fermeture des usines a Florange et dans de nombreux bassins siderurgiques. Les fausses promesses concernant la remise a plat de l'imposition...Ne plus soutenir les partis ouvriers.,.Le chomage, non pas des jeunes, mais les plus de 50 ans, car dans les familles pas de travail pour la jeunesse et pas d'emploi pour les parents tuent la motivation de soutenir la gauche.
Qui plus est, ne pas denoncer le F D G et Melanchon sont aussi des erreurs qui contribuent aux mauvais climat de la Gauche et au deplacement des electeurs vers Marine LePen.
Je vote et voterai toujours a gauche, mais je comprend celles et ceux qui s'eloignent du PS. Plus d'augmentation de salaire depuis plusieurs annees. Des impots plus eleves. Des familles de plus en plus entrant dans la misere . Voici, le pourquoi du vote FN. Sans citer les nombreuses affaires de la part de certains elus. Ceci fait un tout qui nous mene a ce triste constat Droite et Gauche ne peuvent rien pour nous, Alors que reste t'il...le FN pour tous les decus.

CC 23/03/2015 21:56

On a tant dit et défilé contre le F haine
On avait dit plus jamais ça
Et pourtant ...
A quoi bon puisque nos amis ne nous écoutent pas
On sera en équilibre budgétaire mais on sera mort peut être le sommes nous déjà ...

seb 23/03/2015 20:57

Un mot pour les candidats ps de villerupt qui ont été au charbon dans des conditions difficiles eût été bien mr le ministre

CHERY Nicole 23/03/2015 20:12

vous ne nous ecoutez pas quand sarko dit ni ni vous dites votez pour eux le FN n est qu une sorte de contestation pour vous montrer que nous en avons marre que ce soit toujours les memes qui trinquent et pourtant je suis toujours socialiste mais maintenant avec certaines reserves a voter pour vous j ai toujours ete de votre cote mais la je ne sais plus