Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 11:12

Les résultats des élections départementales sont aujourd’hui connus. Ils donnent lieu à bien des analyses et des commentaires. Tout le monde commente à la fois les causes et les conséquences de l’expression des électeurs. La politique étant au cœur de ma vie depuis très longtemps, j’ai aussi ma part de commentaires à apporter, sans prétention et avec l’humilité qui convient, tant il est difficile de raisonner sur des moyennes, issues de comportements individuels couverts par le secret de l’isoloir ou de territoires dont la diversité vient de leur situation économique ou de leur histoire politique et sociologique.

J’ai néanmoins une certitude, c’est de constater que les résultats du second tour confirment ceux du premier que j’exprimais il y a une semaine:

Sur le plan national d’abord, c’est la confirmation d’une large victoire de la Droite UMP/UDI. Elle va même diriger un peu plus de conseils départementaux que la Gauche n’en dirigeait jusqu’alors. Le Front National continue sa progression, mais la mécanique bien connue du scrutin majoritaire – plus d’ailleurs que le front républicain d’ailleurs inégalement constitué - ne lui donne que peu d’élus.

Sur le plan départemental encore, notre satisfaction est de conserver en Meurthe et Moselle 14 cantons à gauche sur 23, et donc une belle majorité qui poursuivra autour de Mathieu Klein le travail de solidarité mis en place par Michel Dinet. Le premier tour le laissait présager. Le Parti socialiste a aussi, de façon responsable, retiré des candidats pour éviter des triangulaires qui auraient profité au Front National.

Dans le Pays Haut ensuite, la Droite UMP/UDI n’a pas à pavoiser. Elle était éliminée dès le premier tour partout. La Gauche (le PS à Longwy et le Front de Gauche partout ailleurs) remporte tous les duels avec le Front National. Comme au premier tour, l’abstention reste bien plus forte que la moyenne nationale. Le vote blanc et nul est important (autour de 10% des votants). Mais le Pays Haut prend une large part dans la victoire annoncée de Mathieu Klein.

Plus localement enfin, dans le canton du Pays de Briey où j’ai été élu local, les candidats du Front de Gauche l’emportent avec 53,8% des suffrages exprimés. Je m’en réjouis et rend hommage aux vainqueurs. Mais c’est nettement moins que dans les autres cantons (65% dans celui de Villerupt, 64% dans celui de Longwy, 58% dans ceux de Mont Saint Martin et d’Homécourt). A juste titre, les résultats de certaines communes interpellent : A Trieux, dont j’ai dirigé le conseil municipal de 1987 à 2014, le Front National l’emporte avec 53,5% des voix. Cela me déçoit et m’interroge. Mais c’est aussi le cas d’ailleurs dans 22 communes des 39 du canton, avec des scores supérieurs dans 16 d’entre-elles. J’observe par ailleurs que dans la commune où Monsieur Corzani est Maire, son binôme recueille 58% des voix. Dans des configurations semblables, Serge De Carli et Annie Silvestri en font 75%, Alain Casoni 67%, Christian Ariès et Jean Pierre Minella 65%. Chacun aura son explication, mais je dois y prendre ma part de responsabilité.

Tout d’abord, durant la campagne électorale, trois binômes sur quatre ont concentré leurs critiques sur le Gouvernement auquel j’appartiens. Les candidats du Front de Gauche n’ont pas été les plus nuancés, et pas seulement sur des thèmes politiques... En prévision du deuxième tour, dont la configuration était somme toute prévisible, moins de démagogie et un peu de retenue auraient préparé un rassemblement plus large. Dans la passé, Daniel Matergia comme moi auparavant, avions laissé le candidat communiste seul au second tour dans l’ancien Canton d’Audun Le Roman, même si notre victoire au second tour dans un duel à Gauche y était largement possible et que ces décisions responsables ont souvent lassé nos partisans.

Mais j’entends aussi les commentaires sur mon absence relative de la vie locale et le sentiment d’éloignement voire d’abandon qu’il peut nourrir :

Je pourrais y répondre en évoquant bien des dossiers où « la patte » du Secrétaire d’Etat a pu jouer un rôle aussi discret qu’important (soutien à des entreprises ou à des projets de territoire, pacte Lorraine ou contrats de projets, coopération avec le Luxembourg…), mais ceci n’est pas suffisant.

Il faut être clair et cohérent. J’avais annoncé lors des municipales de 2014 (où ma liste était seule en piste), que je n’occuperai le poste de Maire que jusqu’aux législatives de 2017. Mon entrée au Gouvernement a précipité les choses.

Le cumul des mandats est dénoncé par tous la grande majorité des français, mais reste en fait pratiqué très largement par bien de ceux qui viennent d’être élus…

Le poste de Secrétaire d’Etat au Budget que j’occupe depuis quasiment un an jour pour jour, est sans doute l’un des plus exposés et des plus chronophages de tous : J’ai passé des jours et des nuits au Parlement pour défendre les nombreuses lois de finances votées depuis avril 2014. Au moment où les questions budgétaires et fiscales prennent de plus en plus de place à Bruxelles et en France, chacun peut imaginer les innombrables réunions de travail avec mon cabinet, mon administration, les différents acteurs publics, mes collègues Ministres, le Premier Ministre, le Président de la République…

Je le fais avec honneur et bonheur, l’ai accepté en connaissance de cause après l’avoir sans doute inconsciemment souhaité. Je ne le fais pas seul, et dispose autour de moi de collaborateurs rodés et efficaces et d'un environnement attentionné.

Mais cela me prends tout simplement l’intégralité de mon temps, et ne me permets pas d’envisager beaucoup plus de « présence locale ». Cela ne durera qu’un temps, peut s’interrompre aussi vite que cela a commencé. Je reste un observateur attentif de bien des sujets locaux : le devenir de l’intercommunalité, des collèges du secteur, des difficultés de nos associations, de nos collectivités, de nos entreprises et de nos concitoyens…

Pour l’heure, je me consacre à mon travail de Secrétaire d’Etat, sans prétention et avec conscience que vie locale et nationale sont entremêlées mais pas forcément simultanément pour moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Olivier Delcombe 19/10/2015 20:36

Monsieur le Ministre on parle de vous ici, je pense que cela peut vous intéresser.
http://www.dailymotion.com/video/x3a4zjc
Bien à vous

luinel 09/06/2015 17:11

Monsieur Le Ministre qu'on appelait Camarade ! Vous étiez la Gauche. Une Gauche sensée, courageuse, réformiste qui se battait pour la justice et pour l'avenir. Vous faites partie d'un gouvernement qui aujourd'hui annonce le développement des possibilités de CDD, c'est à dire de la précarité. La "Gauche" qui permet plus de CDD ! C'est ce même gouvernement, ou le précédent mais du même FH élu président qui a soumis à IRPP la cotisation des employeurs aux mutuelles. La "Gauche" oui a fait cela !. Vous étiez la Gauche. Mais de quoi êtes-vous désormais le nom, Christian Eckert et vos amis ? De quels autres renoncements, de quelles autres trahisons ? Honte sur vous. Honte sur FH, élu Président, honte sur MV, nommé Premier Ministre, honte sur Christian Eckert complice silencieux de ces messieurs.

deruelle michelle 15/05/2015 07:53

bonjour mr Eckert
militante socialiste et soutien du Président ,donc de sa politique,je suis désolée que nous n'arrivons pas à faire rentrer l'argent des exilés fiscaux plus rapidement .bien sur des moyens sont mis en œuvre et la justice fait son travail...mais 2 petits milliards contre 60 ou 80 par an qui nous rendraient bien service...les dernières mesures sur l’impôt sur le revenu sont excellentes pour les petits revenus et merci .mais quel pactole il nous manque.merci pour tout le travail au service de la nation donc des français

jose ... 31/03/2015 19:22

M Ecker je pense personnellement que vous faite beaucoup pour sortir de cette ornière . je pense qu on y arrivera pas les fonctionnaire font du Zele ,nous sommes harcelé de contrôle impôt , urscaff , répression des fraude , pour ma part j en ai eu 7 en 2014 et un février .ont en peut plus j ai dit y a un mois a une personne du RSI pourriez vous me faire une remise gracieuse , j avais payer en retard de 8 jours , elle ma répondu que l’état leur interdisais de faire des remise gracieuse j'ai reçu un courrier si vous êtes pas content aller au tribunal administratif , j ai téléphoné au RSI j ai dit a une employer du RSI que nous devions être solidaire du gouvernement et aidé la France a sortir de cette crise . la personne que j ai eu au téléphoné ma dit que c’était pas son problème , que elle elle avais sa paye . je me suis battu pour ne pas licencier , mais combien de temps ........................nous n avons plus le morale , il faut arrêter ces contrôles on en peut plus merci .ci nous voulons sortir de cette crise nous devons être solidaire les un des autres pour mettre un barrage au front nationale ,j' ai peur de ces gens la , ce sont des danger , la république est en danger.

Canard 31/03/2015 13:50

Bonjour M.Ecker
Personnellement, je suis de sensibilité de gauche.
Et dans le canton de Rombas, j'ai voté FN contre le simili - socialiste repris de justice - condamné par la justice et toujours en place, M.Fournier.
Parce qu'être politique, c'est d'abord être irréprochable
Cordialement